jeudi 25 janvier 2007

A quand une vraie campagne?

Ségolène nous rabache que sa méthode est la bonne avec sa campagne participative. J'ai assisté à l'un de ces débats et j'avoue que je n'ai pas compris comment on va faire pour en tirer quelque chose. Cela n'a ni queue ni tête. Et puis quid du programme du PS. Plus personne n'en parle. On se croirait revenu en 2002 avec Jospin et son programme qui "n'est pas socialiste". Si Ségolène voulait faire campagne à droite, elle n'avait qu'à adhérer à l'UMP.

La droite ironise sur Ségolène qui n'a pas de programme. Pourquoi n'utilise-t-elle pas celui que nous avions tous approuvé? Cette campagne est minable. Etre socialiste ne m'empêche pas d'envier le meeting de la Porte de Versailles de l'UMP. Pourquoi ne faisons nous pas campagne de la même façon? Le PS est laissé de côté et ce ne sont pas les images illusionistes de Flamby et et de Ségolène ensemble rue de Solférino qui y changeront quoi que ce soit.

4 commentaires:

po3 a dit…

tu m'as l'air un peu plus investi que moi dans le PS, cependant je ne suis pas totalement d'accord avec toi, déja personnellement un meeting porte de versailles façon UMP ne me fait pas du tout réver, au contraire ça me fait plutot rire, aprés pour moi il n'y a pas de difference entre organiser un débat et un meeting : parler sur un podium devant une foule deja acquise je n'ai jamais compris à quoi cela servait à par à la "masturbation intellectuelle" (si tu me permet l'expression), et autre point en désaccord tu parles du programme et du PS, mais elle à toujours déclarer qu'elle commencerai sa campagne le 11 février je crois; alors pourquoi changerait-elle de date pour débuter, surtout que stratégiquement c'est son meilleure coup en laissant retomber sarko qui est sur son ptit nuage aprés son "sacre".
Cependant je suis bien d'accord pour dire que Ségolène n'est pas la meilleure représentatrice du PS, mais bon la pression du "vote utile" etait assez immense sur les partisans, mais je me demande surtotu, en france le président n'a pas beaucoup de poids, on le voit en ce moment sur la politique intérieur, alors avec un peu d'espoir, si elle passe, peut etre que montebourg deviendra ministre ou julien dray, et dans ce cas là, il y aura une vraie politique de gauche, mais c'est normal qu'avant elle ratisse partout (on entend bien sarko citer du Jaures quand même)

Anonyme a dit…

ENFIN !!!! Les socialistes ouvrent les yeux !!! Mais il est certainement trop tart ( cf les réactions de julien Dray sur un changement éventuel de candidat )
61% des militants socialistes se sont fait berner par la pression médiatique.Ségolène c'est plus que léger !! Et ce n'est pas DSK que l'on brocarderai de la sorte aujourd'hui ! Il saurait répondre lui ! De toute façon personne ne s'est JAMAIS autorisé de persifler à son encontre .Eléphant ou pas on ne plaisante pas avec DSK . . . Tandis qu'avec Ségolène . . . Désolé mes amis socialistes vous avez fait le MAUVAIS choix et toute la France de gauche se trouve comme prise en otage .L'espoir était de voir un candidat CRÉDIBLE ! Ségolène ne l'est pas , et de plus elle part en vrille !!! Quant à Arnaud Montebourde !!!

Anonyme a dit…

Ne vous prenez donc pas la tête, ce blog est le fruit de l'INTOX UMP. On cite le Figaro, on cautionne et on soutient tous les arguments de Sarko et son équipe. La dialectique, le phrasé et les arguments sont UMP. NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS!

Anonyme a dit…

S'il est vrai que les modalités de la campagne choisies par ségolène royal peuvent dérouter, il est incroyable que la presse ne cesse de se faire le relai du pseudo desert de sa pensée. Nous sommes aujourd'hui confrontés à un assaut médiatique qui a forcément un impact sur l'opinion. Pourtant depuis quelques jours, il semble que le contenu des articles évoluent; pour ceux qui voudraient constater le foisonnement d'idées et de propositions fruit, en bonne partie, des débats participatifs, se diriger sur le site : http://www.desirsdavenir.org/
A côté de la nouveauté de cette campagne, tous les tenant de la politique traditionnelle vont vite avoir l'air ringards. N'oublions pas que Michelle bachelet au Chili a eu à affronter les mêmes ricanement et sarcasmes avant d'être élue.